logo

Les images à contre-jour

Le contre-jour en photographie est un moyen pour les photographes de créer un éclairage spectaculaire, que ce soit en studio (pour des choses comme la photographie de portrait) ou lors de prises de vue en extérieur. Apprendre les techniques de photographie à contre-jour peut vous aider à améliorer considérablement votre photographie.

Le contre-jour en photographie consiste à positionner la principale source de lumière d’une photographie derrière le sujet principal.

Le contre-jour est une technique populaire parmi les photographes expérimentés, mais il peut également présenter des défis uniques en matière d’exposition et de composition. Les photographes amateurs doivent prendre le temps d’apprendre la photographie à contre-jour et s’attendre à un certain nombre d’essais et d’erreurs lors de leurs premières tentatives. Une fois que vous aurez acquis cette compétence, vous vous surprendrez à l’utiliser encore et encore pour produire des images saisissantes, éclairées de façon spectaculaire.

Comme l’illustre l’exemple ci-dessus, dans la plupart des photographies, on parle de contre-jour lorsque l’objet principal est photographié de face ou en angle, alors que la source de lumière primaire (souvent une source de lumière vive, comme le soleil) se trouve soit juste derrière le sujet, soit tout simplement derrière l’objet.

Si on expose la photo en fonction de la source de la lumière, comme dans l’exemple ci-dessus où on a réglé l’exposition sur la lumière du ciel, il en résulte un fort contraste, qui fait souvent apparaître le thème de la photo à la façon d’une silhouette ou d’une ombre, le plus souvent très attirante. Dans cette circonstance, l’objet  est sous-exposé. En revanche, si vous réglez votre exposition sur l’objet, l’arrière-plan où se trouve la source de lumière sera surexposé, donc très clair.

Mais ce niveau de contraste élevé n’est pas forcément l’effet souhaité, et il est bien évidemment tout à fait possible de le combler en recourant à d’autres sources de lumière pour illuminer le sujet, de face ou sous un autre angle. Il peut donc s’agir d’un équipement accessoire, tel qu’un flash, une lampe ou un réflecteur, mais aussi et surtout d’un élément du décor, par exemple un mur blanc ou une fenêtre qui va servir de réflexion à la lumière du soleil.

La technique HDR peut être utilisée pour prolonger l’éventail dynamique de l’image, une grande quantité des images identique de même objet, la seule différence c’est qu’ils sont obtenus avec des différentes niveaux d’exposition, sont mélanger sur ordinateur à l’aide d’un outil informatique spéciale.

L’utilisation maximum de la gamme dynamique vacant dans la même image avec un outil informatique développé, avoir pris les images sous format RAW est la seule condition pour réaliser ça, le fichier RAW est un fichier image brute qui peut être enregistré par la caméra, généralement un reflex numérique, est propriétaire d’une gamme dynamique plus large que la gamme dynamique d’un fichier image jpeg.  Tout ce dont vous avez besoin est un logiciel informatique plus ou moins efficace, afin d’avoir une image quasi-similaire à celle obtenue en utilisant la technique HDR.

 

Comments are closed.