logo

Pourquoi l’arrière-plan et le premier plan sont importants pour une bonne prise ?

Qu’il s’agisse de photographie de paysage ou de photographie de famille, l’arrière-plan et la manière dont il est utilisé ont une importance considérable dans la constitution d’une image. La majorité d’entre nous a tendance à se concentrer sur le thème principal de la photo, sans prendre en considération ce que l’arrière-plan peut représenter. Le même problème se présente pour le premier plan.

En reprenant l’exemple mentionné au début de ce tutoriel, les touristes prenant des photos devant la Tour Eiffel sont généralement positionnés au centre de l’image de manière à ce que nous puissions voir que le sommet de la Tour Eiffel. En recadrant l’image de manière à prendre en compte à la fois le personnage principal de la photo, mais également l’arrière-plan, on obtient une image beaucoup plus intéressante. De même, il n’est pas nécessaire que l’arrière-plan soit focalisé pour qu’il soit attractif.

Alors, dans notre exemple ci-dessous, l’objet principal paraît être la branche de ce cerisier en fleurs. Mais en effet, et malgré l’arrière-plan flouté dû à la profondeur de la scène, nous pouvons voir distinctement un autre cerisier en fleurs, et aussi le sol couvert de ses pétales. On peut finir par se demander si le sujet principal de l’image ne serait pas ce cerisier flou en arrière-plan… Remarquez également la position des fleurs au premier plan, et celle du cerisier à l’arrière-plan : tous deux sont positionnés dans l’image en respectant la règle des trois tiers.

Un autre exemple, cette fois-ci concernant le premier plan. Dans cette photographie, j’ai opté pour une grande profondeur de vue, afin que l’arbre, qui est l’objet principal de cette photographie, ressorte aussi clairement que les feuilles au premier plan. Vous constaterez aussi sur cette photo que les principes sont utilisés : le cadre, les lignes directrices, et ici aussi la règle des trois tiers.

Les deux derniers exemples illustrent le fait qu’une bonne utilisation du premier ou de l’arrière-plan peut donner de la richesse à la photographie. Toujours dans le même principe, dans la photo ci-dessous : J’ai placé la caméra sur un rocher au bord de la rivière, j’ai positionné mon zoom en grand angle et j’ai fermé à f22 pour avoir une grande profondeur de vue. La même photo sans les feuilles mortes au premier plan n’aurait pas du tout le même intérêt.

En ce qui concerne la photographie de paysage, le ciel est un arrière-plan presque indispensable, et vous devez réfléchir à son incorporation dans votre cadrage. Ainsi, dans la photographie du Pont du Gard ci-dessous, la totalité de ces aqueducs romains est placée devant ces nuances de blanc et de gris. De ce fait, le pont est mis en évidence par contraste avec les nuances blanches des nuages. Remarquez aussi que les nuages ne sont pas surexposés. Comme dans la plupart de mes prises de vue de paysagistes, j’ai toujours attribué une grande valeur au ciel et aux nuages en arrière-plan.

En réalité, de nombreux autres photographes privilégient la prise de vue d’un panorama avec un ciel nuageux. Le résultat est beaucoup plus agréable qu’un ciel uniformément bleu. De plus, un ciel trop uniforme peut créer un vide dans la constitution de la photo. Une autre remarque à propos du ciel, c’est un fond qui, par nature, ne reste pas fixe : il va évoluer au fil du vent. Il peut être utile de bien observer la façon dont les nuages se déplacent.

Il faut faire attention aux objets qui peuvent perturber l’image. Il faut observer la scène avant et pendant la photographie. Sachant qu’une grue mal placée dans le paysage peut gâcher une image. Particulièrement si vous ne le remarquez qu’une fois rentré chez vous. Le photographe n’aura pas toujours le plus grand choix dans quelques situations, mais y réfléchir au cours de la photographie lui évitera de passer par Photoshop pour effacer le parasite.

Finalement, Le fait de choisir l’arrière-plan (ou le premier plan), et aussi l’angle de vue, est vraiment important dans la composition d’une photographie. Il ne faut pas douter de se déplacer et de photographier le même objet sous des positions et des angles de vue différents, pour trouver la combinaison qui vous convient le mieux.

Comments are closed.